Achetez
en ligne

Visites & excursions

City pass

tout bordeaux
en 1, 2 ou 3 jours

  découvrez
notre city pass  
  • Imprimer
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Bordeaux gourmande  

Un petit mot de Bordeaux où chaque jour je me régale des spécialités toutes plus savoureuses les unes que les autres. En préambule à toute sensation gustative, un verre de Lillet s’impose en apéritif !

 

Pour les entrées, laissez-moi vous tenter avec les huîtres du Bassin d’Arcachon : ici, on les déguste fraîches, accompagnées de charcuteries poivrées comme le grenier médocain, ou le gratton de Lormont. Rien n’empêche de commencer toutefois votre repas avec la soupe la plus saine qui soit, un tourin, blanchi à l’ail et aux blancs d’œuf, appelé parfois « tourin à l’ivrogne ».

Autre spécialité, très rare celle-là, la pibale, ou civelle, qui fait 6000 km depuis la mer des Sargasses pour être sautée à l’huile avec ail et persil. La rareté en fait le prix, comme le caviar d’Aquitaine, également disponible dans cet éden du gourmand. Autre merveille du fleuve, la lamproie, cuisinée « à la bordelaise », des poireaux, du vin rouge et mille soins. Délicieuse en conserve !

En forêt, il suffit de se promener aux alentours de Bordeaux pour comprendre. L’humus ici n’a pas la même odeur qu’ailleurs puisque les cèpes odorants se cachent sous les feuilles. Encore une fois, ail et persil hachés feront l’affaire sur fond d’huile frémissante. Ils seront parfaits pour accompagner une entrecôte bordelaise, issue de bœufs d’exception qui font la réputation de cette viande grillée au feu de bois. 

Dans ces mêmes forêts, il suffit de lever la tête pour apercevoir des vols de palombes, oiseaux migrateurs qui viennent à la rencontre des crus locaux pour donner ce salmis de palombes dont vous me donnerez des nouvelles. Toute la campagne alentour fournit d'excellentes volailles préparées en confits, foies gras, pâtés. Ici la cuisine est plutôt généreuse…le tout bien sûr, accompagné des plus grands vins !

Pour finir en douceur, vous aurez les cannelés, dorés, moelleux et craquants…à déguster avec un café ou un thé. Et que dire des « bouchons » ou des « macarons » et des chocolats servis à la fin d’un bon repas ? Bon appétit !